mardi 6 mars 2012

14/366 "Aujourd'hui : à réparer"

A la fin de certaines journées on se sent comme une délicate tasse de porcelaine brisée sur le carreau. Le temps passe. Quelques tessons oscillent encore et peu à peu, les morceaux épars se ressoudent, à la faveur d'un moment de calme, d'un coup de fil, d'une lecture, ou d'un miracle. Demeurent les fines ramifications de fêlures rémanentes.     jeu d'écriture 366 réels à prise rapide      
Posté par Ennairam à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]