Les passagers dans le train changent tout le temps, les gens autour de la gare aussi, enfin croit-on, car à y regarder de plus près, plus attentivement, on les revoit  bien souvent. Leur place aussi finit par être à peu près la même.