Kheyliana m'avait demandé de participer à la chaine des saveurs. On devait citer des associations de gouts sans réfléchir (un peu tout de même), l'exercice s'est donc révélé très madeleinedeproustien.
Bon, je ne tague personne, j'aurais trop peur de tomber sur quelqu'un qui l'a déjà fait et dont je n'ai pas lu le billet ...

Clou de girofle et badiane :
J'aime parfois mêler les deux pour un pot au feu anisé. J'y ajoute aussi un morceau de gingembre.

Café-chocolat :
Cette alliance, sous toutes les formes me ravit toujours, et s'il y a des noix en plus c'est Byzance.

Roquefort-Violette :
Un kir à la violette servi avec des canapés au roquefort agrémentés de pignons, ou comment voir la vie en rose à Toulouse.

Poire au bleu :
Une poire fourrée de bleu d'Auvergne mélangé à un peu de muscat et quelques noix, passée au four une dizaine de minutes, ou comment ne plus hésiter entre poire et fromage.

Brebis fermier et figue :
Un fromage de brebis sec et gouteux servi avec une confiture de figues fraiches.


Pomme-Chou :
J'aime bien faire braiser des choux rouges avec des quartiers de pomme-fruit. J'y ajoute parfois un peu de vinaigre balsamique, et c'est très amusant de voir virer la couleur du chou en fonction du pH...

Citron-Coriandre :
Le petit restau. Mexicain d'à coté, qui fait partie des annexes de mon appartement, sert une salade assaisonnée de citron et feuilles de coriandre. Ajoutez-y le sourire des tenanciers, les murs lambrissés, la décoration joyeuse.(Peut-être que je me trompe sur le citron...)

Chocolat-Piment :
L'alliance du chocolat noir et du piment d'Espelette,  de la douceur aromatique et du piquant parfumé me ravit.

Riz-Vanille:
Le riz au lait  de ma mère, vous ne pouvez même
pas imaginer. Je le vois encore en train de refroidir dans de petits ramequins individuels, moelleux et parfumé. Le lait venait de nos vaches et son gout variait avec les saisons.


Foie-gras chocolat au lait :
A dix ans, je quittais la maison le lundi matin à cinq heures et demie solaire, pour y revenir le samedi suivant à midi solaire, ça faisait gagner du temps dans un sens l'heure solaire : pour l'heure légale il était une heure. Un fagot de sarment dans la cheminée, devant lequel je me rôtissais un peu avant que le steak du samedi soit mis à griller. Ma mère faisait des frites ce jour-là uniquement, souvent cuites à la graisse de canard.
Le dimanche, si nous avions des invités, on servait du foie gras.
Le lundi matin, mon plaisir et ma consolation en attendant le car de ramassage, c'était de déguster les restes de foie sur une tartine grillée, en même temps que mon chocolat au lait.

 

Poulet-échalote :
Le poulet à la crapaudine, grillé sur les braises de sarments était recouvert d'échalotes mélangées à une légère vinaigrette.


Mince, il y en a onze ...