de l'impératrice douairière Hu. Dynastie des Wei.(220-265)
Poème écrit en pensant à l'amant nommé "fleur de peuplier" qui l'a fuie.

Aux deuxième et troisième mois lunaires
Le soleil du printemps réchauffe la nature
Les fleurs de peuplier éclosent en abondance
Le vent profite de la nuit pour envahir ma cour
Les fleurs de peuplier s'envolent jusqu'à la maison du Sud

Enthousiasmée je sors de mon pavillon
Les jambes molles, sans force
Je ramasse quelques fleurs
Les larmes tombent, mouillant mon mouchoir
Au printemps les hirondelles reviennent en couple
Elles construisent leur nid avec les fleurs.

Extrait de "Femmes poètes de la Chine" de Shi Bo ed. Le temps des cerises